Non classé

Sortie « Découverte des oiseaux du jardin »

La date du 4 décembre avait été choisie par Mélanie Chambosse, diplômée en éducation à l’environnement et au développement durable, et adhérente du SEL, pour animer cette sortie offerte à tous les adhérents. Il fallait en effet que les arbres aient perdu leurs feuilles pour que nous puissions voir un maximum d’espèces.

Douze personnes s’étaient inscrites dont deux enfants, le thème se prêtant parfaitement à une sortie en famille.

Non ce ne sont pas des gardes-frontières polonais, juste nos ornithologues amateurs !

Une fois nos jumelles bien réglées, Mélanie nous a incité à repérer de loin un oiseau par terre, en l’air ou sur une branche.
Nous avons déambulé du jardin partagé à l’étang puis pris le chemin qui mène aux Basses Métairies pour faire une boucle et revenir aux Hautes Métairies
Mélanie, grâce à son œil expert, a repéré une douzaine d’espèces différentes, et nous un peu moins…pas facile de localiser rapidement un petit oiseau qui s’envole dès qu’on ajuste les jumelles ! 
Sitelle torchepot, corneille noire, grive, pic vert, mésange charbonnière, accenteur mouchet, moineau domestique, rouge-gorge comptent parmi les espèces que Mélanie a pu identifier ce jour là. Elle nous avait apporté la fiche de comptage de l’Observatoire des oiseaux des jardins pour nous faciliter l’identification des spécimens et nous a demandé de cocher les oiseaux qu’on reconnaitrait sur la fiche.

En réponse à nos interrogations, Mélanie nous a recommandé de donner des boules de graisse et des graines pendant la période froide (en gros de mi-novembre à mi-mars), et de l’eau, mais pas au-delà afin que les oiseaux ne se déshabituent pas de chercher eux-mêmes leur nourriture.
C’était sympa et instructif : on a appris à regarder par terre et dans les fourrés, pas seulement dans les arbres, et qu’il y avait désormais plus de corneilles que de corbeaux par ici.

Encore merci à Mélanie d’avoir accepté d’animer cette sortie au bénéfice des adhérents du SEL.
Une prochaine sortie est déjà prévue début février dans les marais du Mès à Assérac pour repérer les oiseaux des marais et les migrateurs. On devrait avoir moins de difficultés à les repérer vu leur taille !

Non classé

Le jardin partagé fait peau neuve

Forts de nos deux années de culture, de nos succès et de nos échecs, nous anticipons la saison à venir et avons mis sur pied un nouveau projet pour notre jardin partagé.

Une fois les récoltes terminées, tirant les leçons des difficultés rencontrées cette année dues à la météo calamiteuse et au manque de main d’œuvre durant l’été, les adhérents les plus investis dans le jardin ont constitué un groupe de travail et ont élaboré une proposition de remodelage du jardin, discutée et validée par un groupe élargi représentant les différents Collectifs.

Il a donc été décidé de réduire la surface de culture par la formation de buttes de faible hauteur, entourées de larges allées pour faciliter l’accès et la déambulation. Ce nouveau dispositif permettra en outre de supprimer le labour de printemps.

La préparation du terrain devant se faire à l’automne, le week-end des 25 et 26 novembre avait été choisi pour réaliser ce chantier d’envergure.
En amont, il avait fallu démonter tous les éléments de Land-Art réalisés au printemps dernier et mettre en jauge les plantes et arbustes qui pouvaient être récupérés.
C’est donc par un week-end bien froid qu’un groupe d’une dizaine de courageux est venu prêter main forte pour conduire la mini-pelle, ratisser les buttes, enlever les grosses touffes d’herbe et étaler du broyat dans les allées fourni généreusement par Olivier.

Heureusement qu’un brasero était là pour réchauffer la joyeuse troupe avec boissons chaudes et autres munitions !

De vieilles bâches et des cartons ont été disposés sur les buttes pour empêcher la repousse des herbes au printemps. Il nous en manque encore beaucoup et les dons sont toujours les bienvenus !

La location de la mini-pelle était indispensable pour réaliser le gros du travail. En dépit d’un travail acharné dans la bonne humeur, tout ce que nous avions prévu n’a pas pu être finalisé en un week-end et des bras courageux ont continué le chantier sur les deux premières semaines de décembre pour continuer le ratissage des buttes, former des pétales (plus petites buttes en forme de gouttes d’eau), replanter les plants en jauge, continuer à étaler le broyat…

Il reste encore beaucoup de travail mais nous sommes plein d’idées et de projets pour la saison 2022. De nouveaux adhérents parmi les plus récents sont venus rejoindre le groupe des jardiniers et nous sommes heureux de voir que le jardin partagé du SEL est une activité qui a de l’avenir. En ces temps où une nouvelle vague de Covid fait des ravages, cette activité d’extérieur nous permet de renforcer le lien entre les adhérents et vient compléter les échanges qui, eux aussi, vont bon train.

Non classé

Réunion mensuelle du 14 septembre

Pour cette reprise des réunions mensuelles du SEL après de nombreux mois d’empêchement, nous avions décidé de nous retrouver au jardin afin de profiter encore une fois en cette fin d’été de cet environnement privilégié.
Les adhérents avaient répondu présents puisque nous étions une bonne vingtaine, dont de nouveaux inscrits lors du Forum des Associations.

Tour de table, bilan de l’été au jardin, gestion du livret d’échanges et des garants, projets à venir ont été les sujets abordés, dont le compte-rendu se trouve dans la bibliothèque de documents (accès réservé aux adhérents).
La soirée s’est terminée par un pique-nique partagé dans la bonne humeur.

La prochaine réunion est prévue le 13 octobre, salle du Pressoir

Non classé

Une sortie riche en découvertes

L’estran à Loscolo

En ce mercredi 11 août, nous  nous étions donné rendez-vous à 12:00 à Loscolo pour notre sortie découverte de la biodiversité marine. La date avait été choisie en fonction de la marée et du coefficient par Mélanie, notre animatrice. En effet, il fallait que l’estran soit de belle amplitude pour nous permettre de voir un maximum de représentants de la faune et de la flore marine. Par chance, le soleil avait enfin daigné pointer son nez et les conditions étaient idéales.

Réconfort…avant l’effort

Après un sympathique pique-nique sur la plage, nous nous sommes donc munis de nos seaux et, telle une colonie de vacances, sommes partis à l’abordage des rochers sous la houlette de Mélanie.

Dès les premiers pas, Mélanie nous a mis en garde : « Veillez à ne pas marcher sur les massifs d’hermelles, ces petites galeries ou tubes qui servent d’habitat à ces vers architectes et qui peuvent former de véritables récifs qui protègent le trait de côte de l’érosion. Tous les pêcheurs à pied devraient savoir les identifier pour éviter de les écraser car ils sont très résistants à la force des vagues mais cèdent sous le poids d’un homme ». Le ton était donné, nous avions bel et bien affaire à une spécialiste !

Mélanie nous a fait découvrir mille détails qui auraient échappé à nos yeux de novices. Marchant de mare en mare entre les rochers, nous avons découvert les balanes, ces petits crustacés qui se collent entre autres aux rochers et aux moules, nous avons chassé les crabes – crabes verts, étrilles, crabes-pierre aux grosses pinces et tourteaux – nous avons fait connaissance du nerophis, cousin de l’hyppocampe, et du macropode, une petite araignée de mer. 

En retournant les pierres, que nous avons pris soin de remettre en place pour ne pas impacter les organismes qui vivent dans l’eau ou les exposer aux prédateurs, nous avons admiré éponges, anémones et oursins, et débusqué nombre d’étoiles de mer, ennemies jurées des mytiliculteurs du coin.

Le pétoncle que nous avons mis dans le même seau qu’une de ces étoiles, a déclenché bien des rires en faisant une course effrénée dans son récipient pour échapper à son prédateur qui ne semblait pas pourtant présenter de menace immédiate. L’étoile de mer se nourrit uniquement de coquillages bivalves, nous a appris Mélanie, car la force impressionnante de ses bras lui permet de les ouvrir sans difficulté.

Et que dire de l’ingéniosité du cormaillot, petit coquillage de forme hélicoïdale possédant un petit canal à une extrémité de sa coquille, qui se positionne sur d’autres coquillages bivalves, injecte de l’acide par ce petit canal et perce un trou dans leur coquille pour ensuite en aspirer la chair. Pas de quartier dans le monde sous-marin non plus !

Mais notre prise majeure fut bien ce magnifique homard… de 2 cm !!! Nous nous retrouverons dans 10 ans pour tenter de remettre la main dessus quand il fera un kilo : croissance d’environ 100 g par an nous a précisé Mélanie : Décidément on n’a pas réussi à la coller !

La marée remontant, nous avons regagné le sable, très reconnaissants à notre guide pour toutes ces explications et découvertes qui auraient échappé à un œil non expert. Mélanie nous a confié être positivement surprise par la richesse de la biodiversité de Loscolo. 

Nous avons projeté de nous retrouver d’ici quelques mois en Brière pour découvrir les oiseaux des marais car Mélanie a plus d’une corde à son arc.

Le SEL c’est aussi le partage des savoirs et des savoir-faire entre les adhérents et cette sortie en est la parfaite illustration. Nous remercions une nouvelle fois Mélanie pour cette sortie très instructive.

Les curieux pourront parfaire leurs connaissances sur la biodiversité de l’estran en accédant aux liens ci-dessous fournis par Mélanie :

– Le livret de reconnaissance des petites bêtes du littoral de Bretagne Vivante avec de la bibliographie également à la fin: www.bretagne-vivante.org/Actualites/Reconnaitre-les-petites-betes-du-littoral-telecharger-notre-livret-gratuitement-!

– Une carte postale sur la réglementation de la cueillette des algues: www.pecheapied-loisir.fr/wp-content/uploads/Algues-Carte-postale-TounNature-Escapade-Glaz-Bretagne.pdf


– Le site de sciences participatives BioLit pour recenser la biodiversité du littoral: www.biolit.fr


Non classé

Elle va faire des jaloux !



Il n’aura pas échappé aux visiteurs du jardin partagé que notre cabane à outils s’est parée d’une magnifique couleur « Rouge de Falun ». Cette peinture, dont le pigment est fabriqué à partir des scories de la mine de cuivre de Falun (Suède), est couramment utilisée par les Suédois pour protéger leurs maisons traditionnelles en bois.
Merci à Gilles et Sylvie, à l’origine de cette initiative…et à la réalisation !

Un atelier « Tressage d’osier » a été initié par Christine pour réaliser de petites structures en bambou et osier afin de signaler l’entrée des allées cheminant à travers le jardin. Cette activité a été réalisée dans la joie et la bonne humeur par une belle après-midi de mai.



Non classé

Assemblée Générale 2020

L’Assemblée Générale 2020 du SEL a enfin pu se tenir comme prévu le mardi 1er juin. Compte tenu du contexte sanitaire, nous avions choisi de la faire en plein air et, pour l’occasion, le jardin partagé du SEL constituait le cadre idéal.

Le beau temps était heureusement de la partie et une fois les rapports moral et financier votés, les perspectives 2021 évoquées et les nouvelles propositions des adhérents enregistrées, les 22 personnes présentes ont pu échanger autour d’un sympathique apéritif dînatoire.

Chacun avait apporté une spécialité à déguster avec mention spéciale pour Olivier qui nous avait amené des huîtres sauvages ramassées le jour même à Pénestin.
Le couvre-feu étant à 21h00, nous nous sommes séparés à regret car les échanges allaient bon train.

Vous trouverez le compte-rendu de l’A.G. dans la bibliothèque de documents, rubrique comptes-rendus (mot de passe requis).

Non classé

Ne baissons pas les bras !

En ce dimanche matin, nous n’avons pu que constater l’ampleur du larcin au jardin partagé : notre cuve de 1000 L, une autre cuve bleue ainsi que notre remorque qui nous rendait de nombreux services, ont disparu à la faveur de la nuit. Ils étaient encore là hier après-midi quand Alain et Olivier ont mis la dernière main à la porte de la cabane.
Ce matériel nous avait été donné par François et la remorque avait été remise en état par Olivier.
Par ailleurs, la cabane a été visitée et un jerricane d’essence s’est volatilisé.

Notre tonne (cuve de 1000 l), qui venait d’être équipée d’un robinet et dont le socle venait d’être renforcé, ainsi qu’un bidon bleu manquent à l’appel.

On aperçoit notre précieuse remorque à gauche sur la photo. Les malfaisants n’avaient qu’à se servir : encore fallait-il avoir une voiture avec attelage…

Qui aurait cru qu’une association sans le sou et un lieu aussi convivial que le jardin partagé, où beaucoup de nos adhérents donnent de leur temps et de leur énergie, seraient l’objet d’un vol ? Certes, il passe du monde sur le chemin au fond du jardin et notre bel enthousiasme suscite la curiosité. C’est dans doute de là que les auteurs du méfait auront fait leur repérage, la cuve et la remorque n’étant pas visibles de l’entrée principale.
Ce n’est donc pas un larcin que l’on peut attribuer à la petite délinquance qui s’observe de temps à autre à Férel mais bel et bien un acte prémédité. Une personne seule ne pouvait pas porter la cuve et la mettre sur la remorque et il faut véritablement avoir un besoin pour voler ce type de matériel…à moins que la revente sur Le Bon Coin ne rapporte quelques sous !

Nous avons décidé de porter plainte auprès de la gendarmerie de Nivillac sans nous faire trop d’illusions sur l’utilité de cette démarche.

Il en faudra plus pour nous décourager: haut les coeurs !

Non classé

Assemblée Générale annuelle et rencontre au jardin

Compte tenu des conditions sanitaires toujours en vigueur, nous avons décidé de vous proposer une A.G. sur papier coordonnée à une rencontre au jardin pour ceux qui pourront se libérer.

Ordre du jour :
Rapport d’activités et bilan financier 2020
Perspectives 2021
Questions des adhérents et débat 

La rencontre est prévue le mardi 1er juin entre 18h00 et 20h30, chacun étant libre de passer à l’heure de son choix et de rester ou pas en fonction de l’affluence, et ce afin de respecter les contraintes sanitaires.

La rencontre au jardin permettra à ceux qui se déplaceront de voter le rapport d’activités et le bilan financier, d’échanger avec les adhérents présents et les représentants des différents collectifs et de discuter des perspectives et projets à venir.  Ce sera aussi l’occasion de recharger vos livrets d’échange en garants.

Les adhérents ne pouvant pas se déplacer sont invités à nous renvoyer un pouvoir en exprimant leur vote avant le 29 mai.

Tous les adhérents ont reçu par mail le rapport d’activités, le bilan financier et un pouvoir.

Nous espérons vous voir nombreux le 1er juin !

Non classé

Un beau moment de convivialité et d’efficacité au jardin

En ce lundi de déconfinement ensoleillé, de nombreux adhérents disponibles avaient répondu présents à l’appel lancé par le Collectif Jardin pour une journée de « gros chantier » au jardin partagé.
Le programme de la journée était assez ambitieux : passage du motoculteur sur la partie non encore travaillée, apport de fumier, plantation et paillage des courges, courgettes et tomates, semis divers, rempotage des tomates anciennes et poursuite de la construction des cabanes à outils.
Le terrain était suffisamment vaste et les ateliers suffisamment nombreux pour constituer de petits groupes et respecter la distanciation toujours en vigueur.

Quel que soit le temps qu’ils avaient à nous consacrer, nos adhérents ont joué le jeu et participé activement et efficacement à ce moment de convivialité. C’est ainsi que nombre de nouveaux adhérents ont eu pour la première fois l’occasion de se rencontrer et être intégrés aux collectifs déjà constitués.
L’humeur était joyeuse ; on sentait que les gens avaient envie d’échanger et de retrouver un semblant de normalité.

Tous nos objectifs pour cette journée de travail ont été atteints et, même s’il reste encore du travail, le jardin est en bonne voie pour nous fournir le moment venu de beaux légumes bio et un cadre idyllique pour l’organisation de petits évènements conviviaux. On a hâte !

Bientôt aussi confortable qu’un bungalow en bord de mer !