Non classé

Nos amies les bêtes

La salle du Pressoir aurait beaucoup à raconter si elle pouvait parler.
En effet, un petit groupe de huit individus s’y retrouve tous les vendredis soir sous la houlette d’un grand maître de cérémonie, pour s’adonner à des rites quelque peu bizarres.
Ils entrent d’abord dans « le cercle » où tout est permis : cris, râles, feulements, aboiements, joie excessive, tristesse insondable, peur panique, discours incompréhensibles où archiduchesses, chasseurs sachant chasser et prune brune se mélangent allégrement. Les fous rire ne sont pas interdits mais, en dépit des apparences, c’est du sérieux !

Ca travaille d’arrache-pied salle du Pressoir


La quinzaine de Fables de La Fontaine qu’ils sont en train de travailler ont désormais trouvé leur distribution. Chacun sait quels seront ses rôles et doit être assez agile pour passer de narrateur à loup, tortue, agneau, lion ou roseau.
Il convient maintenant d’apprendre ses textes sur le bout des doigts, condition sine qua non pour pouvoir commencer à les interpréter et tout simplement à en jouer.

La route est encore longue… mais la pente n’est pas si raide que ça !
Après 2 heures de travail intense, le Grand Maître rompt le cercle et chacun s’en retourne qui dans son terrier, qui dans son antre, sa mare, sur sa branche ou dans son logis.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s